Home | Questions fréquentes | Contact | Chercher sur web: Chercher  
Le balnéaire de Ancon - Histoire de Ancon

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Une des premières mentions historiques d’Ancón date de la Conquête, durant les expéditions d’Hernando Pizarro. Par la suite, les campagnes pour l’indépendance du Pérou voient le Libérateur José de San Martín et son armée débarquer dans la baie d’Ancón, où San Martín reçut la nouvelle de la capture du navire espagnol « La Esmeralda », au Callao, par l’amiral Lord Cochrane.

Durant l’époque républicaine, à partir de 1821, deux événements marquants sont à signaler : la création du village d’Ancón par le président José Balta en juin 1869, et la rédaction du traité de paix, appelé « Traité d’Ancón », dans la villa « Rancho Grande », qui met fin à la guerre contre le Chili en 1883.

Comme les communications entre Lima et la côte nord étaient mal établies, la construction du chemin de fer Lima-Chancay passant par Ancón démarra en 1870. Les travaux furent conçus et exécutés par l’ingénieur Federico Blume.

Quelques années plus tard, sous le gouvernement du président Manuel Pardo y Lavalle, le village d’Ancón fut élevé au rang de district par une loi de 1874.

Au début du XXe siècle, le district d’Ancón commença à s’imposer comme station balnéaire grâce à ses plages et ses villas face à l’océan, et devint un lieu privilégié pour le tourisme estival. La jetée Ferreyros actuelle date de 1954, mais elle a été créée en 1875, en hommage au patriote Manuel Bartolomé Ferreyros.

La station balnéaire d’Ancón a accueilli de nombreux personnages illustres de la vie politique, militaire, aristocratique et intellectuelle du Pérou. Sous le gouvernement d’Augusto B. Leguía (1919-1930), Ancón devient la destination estivale préférée des habitants de Lima, et conserve cette réputation jusqu’à la création des festivals de chansons d’Ancón (1969-1970).

En 1967, la Fondation du musée de site d’Ancón est créée sur l’initiative d’Alejandro Miró Quesada et d’Horace Alberti Nicolini, afin de créer un lieu destiné à conserver et exposer les objets préhispaniques des différentes sociétés qui se développèrent dans la région d’Ancón. Finalement, le 13 février 1993, la salle d’exposition permanente est inaugurée, en coopération avec le Musée d’art de Lima.
Laisser un commentaire






© Copyright 2009. Patronat du musée de Place et Activités culturelles de Ancon. Tous les droits réservés sur tous contenus de ce website.

faite par enjoit.com